La vie Communale

A la fin de l'ancien régime, Somloire dépend :

 * du diocèse de la Rochelle, du grenier à sel de Cholet, (l'Anjou fait partie des pays de "grande gabelle" et comprend seize tribunaux spéciaux ou "greniers à sel", dont celui de Cholet. La Gabelle "taxe sur le sel" est institué en 1343 par une ordonnance du roi Philippe VI de Valois, et devient un monopole d'Etat)

        * en 1788, du district de Cholet , 

        * en 1790, du district de Vihiers.

          Les députés du district de Vihiers sont Joseph Papin et Joseph Gazeau, qui instaurent la création d'un bureau pour le soulagement des pauvres de la paroisse. Ce bureau est administré par le curé et quatre habitants, choisis à la pluralité des voix tous les trois ans.

          En 1793, la population de Somloire adhére à l'insurrection Vendéenne. 

          En 1794, le bourg et le château sont incendiés.

          Dans le cadre des opérations de répression, deux habitants sont fusillés à Angers, deux à Saumur et deux à Savenay.

           Il n'a pas été dressé de liste des victimes, mais la population qui était de 914 habitants en 1790, n'est plus que de 316 habitants en 1801, soit 65,5 % de tués, le plus fort pourcentage du département.

Au XIXème siècle, une partie importante de la population adhére à la "petite église".